salariat

7 mars 2015 : salaire & emploi : nouveaux enjeux, nouveaux débats

Au cours de l’année 2015, Pour l’émancipation souhaite organiser une réflexion autour de plusieurs rendez-vous, permettant au débat de rebondir d’une séance à l’autre autour du thème La lutte des classes au 21ème siècle, héritages, continuités et ruptures.


Samedi 7 mars 2015 de 14h00 à 19h00

à La Java (105 rue du Faubourg du Temple, 75010 Paris)
Débat Pour l’émancipation :

Se battre pour un salaire, se battre pour un emploi ? Nouveaux enjeux, nouveaux débats.

La mobilisation des intermittentEs et des précaires a posé avec force la question des liens et des articulations entre emploi, travail, salaire et revenu. L’emploi, ici structurellement discontinu, appelle un revenu continu. Ce modèle peut-il et doit-il s’étendre ? Le mouvement n’est pas unanime sur les réponses à apporter. Mais il oblige à s’interroger et à reprendre, dans une période d’explosion de la précarité, les réflexions autour du « plein emploi » et du « revenu minimum », des pré-supposés mais aussi des impasses qu’ils peuvent, l’un et l’autre charrier. Les enjeux de telles discussions portent ainsi bien au-delà de la mobilisation en cours. IntermittentEs et précaires le rappellent incessamment : « Ce que nous défendons, nous le défendons pour touTEs ».

D’autres approches défendent le droit, pour chacun, à la reconnaissance de son travail et de sa qualification, et le droit concomitant à un salaire. Les thèses de Bernard Friot proposent, pour sortir du capitalisme et du modèle qu’il impose, de prolonger la force subversive des institutions salariales comme la cotisation sociale, pour en finir avec la soumission du travail à la dictature et l’arbitraire de la « valeur-travail ».

Dans le prolongement de ces débats sur l’emploi, le revenu, le salaire, il faut aussi interroger la fonction du travail dans nos vies comme élément structurant et socialisant, et le sens qu’il a, et devrait avoir.

Dans une perspective d’émancipation politique et sociale, le chantier est ouvert : que faut-il défendre, concernant le travail et l’emploi, le revenu et le salaire ? Quels modèles et quelles perspectives ?

C’est donc, à partir des luttes et des débats actuels et pour contribuer à celles à venir, que ce nouveau débat pour l’émancipation propose un temps collectif de discussion entre militants et chercheurs autour de ces questions.

  • 14h00 première Table ronde : Faut-il revendiquer le plein emploi, et pour quel travail ?

Animée par Olivier Neveux, avec Mathieu Grégoire, sociologue, membre de l’institut européen du salariat, Christian Mahieux, militant syndical à Solidaires, Christine Poupin, syndicaliste dans la Chimie.

  • 16h30 deuxième Table ronde : La sortie du capitalisme par l’extension des conquêtes de 45, le statut de la fonction publique, la Sécurité sociale ?

Animée par Sandra Demarcq, avec Bernard Friot, économiste, sociologue, Jean-Claude Laumonier, syndicaliste dans la santé, Stéphanie Treillet, économiste.

Les enregistrements sont disponibles ici.