KROB

23 février 2015 L’imaginaire de la Commune

Au cours de l’année 2015, Pour l’émancipation souhaite organiser une réflexion autour de plusieurs rendez-vous, permettant au débat de rebondir d’une séance à l’autre autour du thème La lutte des classes au 21ème siècle, héritages, continuités et ruptures.


 Lundi 23 février 2015 à 19h00

à La Java (105 rue du Faubourg du Temple, 75010 Paris) Rencontre Pour l’émancipation :

Kristin Ross, en discussion avec Olivier Besancenot autour de son dernier livre: L’imaginaire de la commune aux éditions de La Fabrique.Une relecture de la Commune de 1871, comme point de rencontre d’aspirations émancipatrices multiples, qui donne à voir la Commune de Paris comme une création politique originale, fermement hostile à toute bureaucratie, tout chauvinisme et tout républicanisme. La république universelle des communards n’a ni frontières ni Etat, elle est un principe d’association politique libre, fédérale, d’une nouvelle communauté politique sans maîtres. Et cette nouvelle communauté égalitaire n’était pas une utopie mais le présent historique de la Commune. Cette libération de la Commune de son statut d’archive du mouvement ouvrier en fait une idée d’avenir, une idée d’émancipation.

Kristin Ross est auteure de Rouler plus vite, laver plus blanc : Modernisation de la France et décolonisation au tournant des années soixante (1997), Mai 68 et ses vies ultérieures (2005), Démocratie, dans quel état ?, avec Giorgio Agamben, Alain Badiou, Daniel Bensaïd, Wendy Brown, Jean-Luc Nancy, Jacques Rancière et Slavoj Zizek (2009), Rimbaud, la commune de Paris et l’invention de l’histoire spatiale (2013).

Les enregistrements des interventions et du débat sont sur le site.